Soins de suite et de réadaptation respiratoire.

Une activité de soins de suite et de réadaptation spécialisée dans la prise en charge des affections respiratoires des patients adultes a débuté depuis le 22 janvier 2018 au 3ème étage de la Clinique Victor Pauchet.  Elle répond à un besoin de santé priorisé en particulier dans le plan BPCO 2012-2017, ainsi qu’à une forte attente des pneumologues et des patients.

En effet, en 2020, la broncho pneumopathie chronique obstructive secondaire au tabac sera la 3ème cause de mortalité en France après les affections cardiaques et cancéreuses.

Cette nouvelle activité fait l’objet d’une autorisation par l’Agence Régionale de Santé.

 

Des programmes de réhabilitation respiratoire sont proposés aux patients porteurs d’insuffisance respiratoire chronique comme la BPCO, l’asthme, la dilatation des bronches.

 

L’unité propose également une préparation respiratoire et un sevrage tabagique en hôpital de jour, avant et après une chirurgie thoracique pour optimiser la prise en charge chirurgicale, ainsi qu’une restauration respiratoire en post opératoire.

 

" Le service de soins de suite et de réadaptation respiratoire offre une prise en charge efficace grâce à la pluridisciplinarité de l'équipe soignante. "

Docteur Julien MONCONDUIT

Pneumologue

BILAN PRéALABLE pour la réhabilitation respiratoire

L'indication d'un programme de réhabilitation respiratoire est en général posée par un médecin pneumologue.

Conformément aux recommandations formulées par la SPLF, un bilan d'inclusion est réalisé en Hôpital de Jour : il comporte en particulier une épreuve d'effort, un bilan cardiaque, un bilan spirométrique...

Pour plus de renseignements, contactez le secrétariat.

 

T. 03 22 33 72 77

l'équipe

 

Une équipe médicale et paramédicale est susceptible de vous prendre en charge soit en hôpital de jour soit en hospitalisation complète, sous l’autorité du Dr Julien MONCONDUIT, pneumologue, aidé par une équipe de kinésithérapeutes, tabacologues, spécialiste de l’activité physique adaptée, infirmière, diététicienne et psychologue.

CONTENU DES Séances

Les séances de réadaptation respiratoire durent 3 à 6 semaines selon le type de programme et permettent aux patients de bénéficier :

• de réentrainement à l’effort,

• de renforcement musculaire,

• de séances de kinésithérapie respiratoire,

• de séances d’éducation thérapeutique,

• de soins de support...

1er centre de Soins de Suite et de Réadaptation Respiratoire privé de la Somme.

La BPCO en chiffres en France

3,5 millions de patients

100 00 hospitalisations par an

Les équipements

Le service dispose d'équipements innovants. La Clinique Victor Pauchet est le premier établissement Européen à posséder un eccentron.

LES OBJECTIFS DU PROGRAMME DE RéHABILITATION RESPIRATOIRE

Le programme est basé sur l'éducation du patient qui l'amène à modifier son comportement  au regarde notamment de l'activité physique, la nutrition ...
La réhabilitation agit surtout sur la dyspnée  avec un impact positif sur la qualité de vie.
Tout simplement reprendre plaisir à bouger, manger, sortir...

en savoir plus

 

HéBERGEMENT TEMPORAIRE NON Médicalisé
Vous souhaitez intégrer le programme de SSR respiratoire mais vous habitez à plus de 50 kilomètres de notre établissement ? 
Plusieurs patients dans votre cas ont bénéficié de l'Hébergement Temporaire Non Médicalisé pour Patient.

Lisez leur témoignage ci-dessous.

Madame J. habite dans l'Oise.

« Je suis dépendante des ambulances car je ne suis pas véhiculée et je suis sous oxygène. C’est plus simple pour moi d’être presque déjà sur place. L’accueil y est chaleureux et le logement est calme et confortable. J’y suis bien.
Quand je suis arrivée, ils avaient fait le nécessaire pour me mettre à disposition de l’oxygène je n’ai dû m’occuper de rien. »

Monsieur M. habite à 1h20 de la Clinique en voiture.

«  Il n’était pas envisageable pour moi de faire les allers retours quotidien domicile-clinique  pour suivre le programme SSR Respiratoire à la Clinique. Le Docteur Monconduit m’a parlé de l’hébergement temporaire non médicalisé situé proche de la Clinique et j’ai accepté d’intégrer les 6 semaines de programme. Contrairement à une hospitalisation complète de 3 semaines, ce type d’hébergement me permet de rentrer chez moi le week-end. Je suis autonome dans mes déplacements et me rend à la Clinique avec mon propre véhicule. »

 Clinique Victor PAUCHET

2, Avenue d'Irlande

80094 Amiens cedex 3

T. 03 22 33 70 00

Nous sommes membre du Groupe Coopératif

 

HéBERGEMENT TEMPORAIRE NON Médicalisé
Vous souhaitez intégrer le programme de SSR respiratoire mais vous habitez à plus de 50 kilomètres de notre établissement ? 
Plusieurs patients dans votre cas ont bénéficié de l'Hébergement Temporaire Non Médicalisé pour Patient.

Lisez leur témoignage ci-dessous.

Madame J. habite dans l'Oise.

Quand je suis arrivée, ils avaient fait le nécessaire pour me mettre à disposition de l’oxygène je n’ai dû m’occuper de rien. »

Madame J. habite dans l'Oise.

« Je suis dépendante des ambulances car je ne suis pas véhiculée et je suis sous oxygène. C’est plus simple pour moi d’être presque déjà sur place. L’accueil y est chaleureux et le logement est calme et confortable. J’y suis bien.
Quand je suis arrivée, ils avaient fait le nécessaire pour me mettre à disposition de l’oxygène je n’ai dû m’occuper de rien. »

HéBERGEMENT TEMPORAIRE NON Médicalisé
Plusieurs patients dans votre cas ont bénéficié de l'Hébergement Temporaire Non Médicalisé pour Patient.

Lisez leur témoignage ci-dessous.

Soins de suite et de réadaptation respiratoire.

Monsieur M. habite à 1h20 de la Clinique en voiture.

«  Il n’était pas envisageable pour moi de faire les allers retours quotidien domicile-clinique  pour suivre le programme SSR Respiratoire à la Clinique. Le Docteur Monconduit m’a parlé de l’hébergement temporaire non médicalisé situé proche de la Clinique et j’ai accepté d’intégrer les 6 semaines de programme. Contrairement à une hospitalisation complète de 3 semaines, ce type d’hébergement me permet de rentrer chez moi le week-end. Je suis autonome dans mes déplacements et me rend à la Clinique avec mon propre véhicule. »

« Je suis dépendante des ambulances car je ne suis pas véhiculée et je suis sous oxygène. C’est plus simple pour moi d’être presque déjà sur place. L’accueil y est chaleureux et le logement est calme et confortable. J’y suis bien.
Quand je suis arrivée, ils avaient fait le nécessaire pour me mettre à disposition de l’oxygène je n’ai dû m’occuper de rien. »